[Interview] Hürlement (France)

Aller en bas

[Interview] Hürlement (France)

Message par Alexandre le Lun 22 Mar - 17:31



Entretien avec François (Guitare) & Le Gorg (Basse) :

A quand remonte la formation du groupe & qui en est à l'origine ?

Le Gorg : Le groupe remonte au split du groupe Akilonnia où Alexis et François officiaient.
C’est l’alcool qui est à l’origine de la formation du groupe.

François : Tout s’est fait fin 2003… j’ai quitté Akilonnia car l’orientation musicale ne me convenait plus vraiment et j’ai monté le groupe avec Alexis et mon frère à la batterie. Alexis a effectivement dû ensuite écumer bien des bars avant de tomber sur le Gorg ! Nous avions un deuxième guitariste avec nous mais il nous a quitté en cours de route pour diverses raisons. Plutôt que de perdre du temps à essayer de trouver un remplaçant, nous avons alors continué à quatre.

Ormis Akilonnia, avez-vous évolué avec d'autres formations ?

Le Gorg : Alexis a fait d’autres apparitions non concluantes dans des formations parisiennes.
Moi j’ai officié dans pas mal de groupes depuis les 80’s avec un nombre considérable de demos. J’ai joué tous les styles de metal du glamouse jusqu’au grind core en passant par le black sympho, le brutal death, le hardcore, du gros hard rock…. Il doit bien n’y avoir que le prog que je n’ai jamais essayé, je ne suis pas assez bon techniquement pour ça.

François : Non, Akilonnia a été mon premier « vrai » groupe, de 1999 à 2003.

Quelle est l'histoire de votre nom ?

Le Gorg : Si tu étais venu nous voir en répète, tu ne poserais même pas la question… en général, au moment où nous nous accordons, Alexis échauffe ses cordes vocales, du coup il nous hurle dans les oreilles pendant un bon quart d’heure avant que l’on attaque la répétition…
On peu donc dire que hurlement c’est lui… surtout de 19h à 19h15
On a juste rajouté un trémat sur le U en hommage à Motörhead et pour obliger notre public allemand à prononcer correctement notre nom.

François : Je rajouterais juste que nous tenions à avoir un nom français, qui ne serait pas sans rappeler les grandes heures du Heavy français des années 80 et tous les groupes géniaux que nous adorons (Sortilège, Blasphème…). L’identité du groupe est ainsi plus clairement affirmée !

De quelle manière procédez-vous pour élaborer vos titres; vous partez de riffs, paroles... pas de "recette" particulière ?

Le Gorg : Attention, tu ne devrais pas écrire le mot « recette » dans une de nos interview…
C’est Alexis et François qui composent. Ils écrivent des morceaux soit chant puis musique soit musique puis chant. Ils nous envoient les morceaux au format midi. Comme le midi ça a un son de chiotte, Pierre et moi, nous faisons ce que nous croyons être bon pour le morceau et après on se fait engueuler car ça ne va pas du tout dans l’esprit du compositeur et hop, le morceau est composé.

François : Généralement je compose quelques riffs que je laisse traîner dans un coin, les retravaille (les jette parfois aussi…), jusqu’à ce qu’ils parviennent à maturité et qu’un morceau en découle naturellement. Les paroles viennent souvent ensuite, en fonction de l’atmosphère du morceau… Mais il n’y a pas de règle… Les paroles peuvent être écrites avant et sont ensuite adaptées à la rythmique du morceau (c’est surtout Alexis qui a la responsabilité de cette partie : faire rentrer plein de mots dans de toutes petites mesures !)

Comment êtes-vous entré en contact avec Laurent & Nath et de quelle manière s'est faite votre intégration sur leur label, EmanesMETAL Records ?

Le Gorg : Ha très bonne question…
Nous avons tout d’abord postulé pour jouer dans leur superbe festival sans succès. Puis ils nous ont vu au Paris Metal France Festival. Notre prestation était limite car Pierre revenait de blessure et nous n’avions pas eu le temps nécessaire pour bien préparer ce concert. Nous avons discuté avec eux… une bière, deux bières, trois bières, ils ne sont pas chaud pour nous signer car nous avions déjà promis le LP a un autre label, mais veulent bien nous proposer l’affiche de leur prochain festival. 4 bières, 5 bières… ok ils sortent notre CD…
Après quelques bières supplémentaires, ils auraient même accepté de nous livrer en otages leurs sous-vêtements, mais ce n’est pas notre genre d’accepter en otage les sous-vêtements des gens des labels…

Vous préférez l'artwork du vinyle ou du CD de votre premier album ?

Le Gorg : Ni l’un ni l’autre. Le boulot fait par JP Fournier sur le cd est exceptionnel. Mais la pochette du vinyl est la plus belle de Metal Coven. Nous sommes fiers des deux !

François : J’avoue avoir un faible pour la pochette du cd… Je trouve que c’est une des meilleures faites par Fournier ! Mais celle du vinyle est bien old school, bien dans l’esprit « Underground 80’s » qui correspond au support. Elle me convient parfaitement.

Alexis, pourquoi avoir piqué tous les tifs à Laurent, tu aurais pû lui en laisser un poil ?

Le Gorg : Je ne sais pas si Alexis aura le temps de répondre à temps pour cette interview, alors je vais le faire pour lui. Le principal problème quand on a les cheveux super longs, c’est quand on va aux toilettes…. Il faut impérativement s’attacher les cheveux, car il y a de fortes probabilités pour qu’ils tombent dans la cuvette ou qu’ils finissent collés au PQ… Laurent, lui, a résolu ce problème hygiénique...

Quels sont vos groupes références & les trois groupes de Heavy Metal français? 

Le Gorg : Si par référence, tu entends influence. Nos influences sont Manowar, Running Wild, Judas, Maiden, Motörhead. Pour les groupes français, 3 seulement tu es dur…. Mais ceux qui nous ont le plus influencés sont Sortilege, Blasphème et Adx. Les deux premiers pour leur musique et le troisième pour l’état d’esprit et l’humour. Si tu me le permets, je rajouterais Killers qui des années durant était le seul groupe français rescapé des 80’s. Ce groupe a montré le chemin pour les groupes d’aujourd’hui durant toutes ces années.
Il faut tout de même préciser que les influences ce n’est pas du plagiat. Les influences c’est un peu comme les grains de genièvre que l’on met dans la choucroute, ça donne un goût particulier à ton plat sans en être l’ingrédient principal. Tu as bien des saucisses, du lard et du chou, un peu de vin blanc, mais ces toutes petites baies diffusent leur parfum dans tout le reste de ta choucroute.
Les influences, ce sont les épices qui vont donner une couleur musicale à tes morceaux.

François : Pas grand chose à ajouter à une telle démonstration !

Que représente le Metal, pour chacun d'entre vous ?

Le Gorg : Le metal c’est moi… Depuis le temps que j’en écoute, il est confit en moi.
Les fans de cette musique finissent au bout d’un moment par représenter physiquement ce qu’est le métal. Ce n’est pas qu’une musique c’est la culture de ceux qui la jouent et qui l’écoutent… donc comme je pourrais dire le metal c’est toi, je le redis le metal c’est moi.

François : que c’est bien dit ! Le Metal fait partie de mon quotidien et illustre, je pense, une certaine indépendance d’esprit face au reste de la population qui se content de conformité et de superficialité…

Le velib, pour vous, c'est un mode de vie ?

Le Gorg : Lol, tu fais référence à cette photo où nous sommes sur des vélib. C’est un clin d’œil fun aux groupes des 70’s et 80’s comme Saxon qui se prenaient en photo sur des grosses motos. Mais je dois bien avouer que les seules fois où j’ai fait du vélib c’est parce que j’étais trop saoul pour ramener la voiture après une soirée arrosée en présence de jeunes et jolies demoiselles.

François : Velib of fire burn the night, ride across the sky ! Velib of fire burning bright, we live to ride ! Yaaaaaaah !

Un frangin à la guitare (mais qui ne chante pas) & l'autre à la batterie; vous pensiez que s'était la clé de Lonewolf ?

Le Gorg : Lol, tu es dur avec Lonewolf. Je ne pense pas qu’ils auraient eu le succès qu’ils ont si Jens n’avait joué que de la guitare. Son chant donne de la force à leur musique. D’ailleurs, on devrait peut-être virer Alexis et mettre François au chant. Lol

François : Je ne garantis pas le résultat ! Ha ha ! Moi qui croyais que leur secret était de boire du whisky sur scène… Wink)

Alexis & le Gorg, vous qui étiez au Keep It True XII (Avril 2009), pensez-vous que Zouille aurait dû choisir d'autres mecs que les posers que l'on s'est bouffé pour la "Nuit Sortilège" ?

Le Gorg : Les gars sont d’excellents musiciens et Zouille, je l’imagine, a pensé bien faire en prenant les meilleurs. Le problème, c’est qu’il est trop éloigné de la scène métal pour se rendre compte de son erreur. Ce n’est pas toujours la technicité qui fait la qualité d’un concert mais aussi l’énergie et l’ambiance qui s’en dégage. Kay Hansen déclarait à propos de Stormwarrior un truc du genre qu’ils n’étaient pas très carrés mais qu’avec eux il avait l’impression de retrouver ses 20 ans. Zouille aurait du essayer de retrouver ses 20 ans au lieu de fournir un concert de démonstration parfaite. De plus ce genre de festival n’est pas rempli de fans de progs qui se pourlèchent les babines au moindre solo. Donc c’est vrai que ce concert était un poil hors sujet. Même si ça faisait plaisir aux fans de retrouver Zouille.

De qu'elle manière s'est faite votre participation à la compilation : Keep It True - The Underground Kodex Vol.I ?

Le Gorg : Je ne me rappelle plus trop bien comment ça c’est fait car j’étais un poil éméché à ce moment là (c’était au Keep it True il me semble). Tout ce dont je me rappelle, c’est qu’une grande blonde platine atomique avec des seins fabuleux nous a demandé d’enregistrer un morceau pour cette compile. Si cette nana nous l’avait demandé, on aurait enregistré un morceau de musette….
Une fois qu’on avait dit oui, il ne restait plus qu’à enregistrer avec nos maigres moyens un morceau. On a fait ça un peu à l’arrache avec les moyens du bord. Ce titre figurera dans une version différente et réenregistrée en studio sur le deuxième album.

Quels sont les retours sur le groupe, venant de l'étranger ?

Le Gorg : Plutôt bon, cet été nous jouons en Allemagne et au Danemark, donc s’ils ont bien voulu de nous c’est que le CD leur a plu. Maintenant, c’est à nous de le défendre sur scène. Nous devons encore faire nos preuves auprès de la fine fleur des fans danois et allemands.

François : C’est déjà marrant de savoir que des types que nous ne connaissons pas aiment notre musique… alors des étrangers c’est encore mieux ! Nous avons de bons retours aussi de Grèce, d’Italie et d’Espagne ! On a vraiment pas à se plaindre…

Où en êtes-vous dans l'avancement de votre deuxième album ? Les deux versions (vinyles, CD) sont-elles à l'ordre du jour ?

Le Gorg : Pour le moment nous bossons sur les nouveaux morceaux. Il nous en manque encore un ou deux et les morceaux déjà composés ne tournent pas à 100 %.
On n’a pas encore réfléchis, ni discuté avec nos labels de ce qu’on allait faire.

François : On a pris un peu de retard sur nos prévisions (une dizaine d’années environ) mais ça avance…déjà sept morceaux qui tournent et d’autres en cours de composition… plus quelques reprises pour des compiles et les concerts… Je pense qu’on essaiera de sortir à nouveau les deux versions… mais nous verrons tout cela en temps voulu.

Des dates de concerts à annoncer ?

François : On a quelques dates sympas qui se profilent au printemps : le Festival du Menhir Chevelu en Bretagne le 3 avril ; la première partie de Savage Grace (!) à Cergy (95) le 11 avril ; une date avec Der Kaiser à Laigneville (60) le 7 mai ; notre première date en Allemagne à l’occasion du French Metal Attack à Francfort, avec Mystery Blue, Lonewolf et Arès le 15 mai ; le Metal Magic Festival au Danemark début juillet ; et enfin l’excellent Swordbrothers Festival (avec Cloven Hoof, Ruthless, Aska, Paragon…) le 11 septembre…
Nous sommes toujours prêts à jouer partout où on nous le proposera !

Bonne continuation & à bientôt; je vous laisse conclure :

Le Gorg : Et bien en conclusion, je vais finir par dire que nous sommes toujours fiers de répondre favorablement aux fans qui veulent nous faire jouer en concert dans leur ville. Donc si tes lecteurs veulent que l’on vienne arracher le bitume chez eux, ils nous contactent et on viendra.
A ce moment là, il est recommandé aux jeunes et moins jeunes femmes présentes de lancer leurs sous-vêtements sur la scène……………nous n’acceptons pas les sous-vêtements des gens des labels mais nous acceptons les sous-vêtements des fans de sexe féminin… ce qui signifie que si tu veux nous balancer ton slip kangourou, c’est non. Par contre si ta copine veut nous balancer son string et/ou son soutif, nous l’accepterons avec joie.
Merci à toi !

François : Merci à toi pour cette interview et ton soutien ! Et un grand salut aux Hordes Métalliques Pyrénéennes, en espérant pouvoir trinquer bientôt avec vous !

Myspace

_________________
Beyond the mountains, forever wrapped in darkness, the forgotten valleys of Hades

ANCIENT CULT OF DEATH
avatar
Alexandre
Général d'armée
Général d'armée

Nombre de messages : 19598
Age : 37
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 17/04/2006


Race: Black Metalleux
Arme préférée: Guitare
Alcool préféré: Whisky, Rhum, Cognac

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Hürlement (France)

Message par Nathagnôle le Mar 23 Mar - 10:00

YEAH!
avatar
Nathagnôle
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1157
Age : 38
Localisation : Hell's Ass (667)
Date d'inscription : 09/11/2008


Race: Heavy Metalleux
Arme préférée:
Alcool préféré:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/resistance667

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Hürlement (France)

Message par Metal Knight le Mar 23 Mar - 22:39

MetaL !
avatar
Metal Knight
Adjudant Chef
Adjudant Chef

Nombre de messages : 787
Age : 37
Localisation : Pays de Gex (01, france) / Genève (Suisse)
Date d'inscription : 26/09/2008


Race: Heavy Metalleux
Arme préférée: Guitare
Alcool préféré: Bière

Voir le profil de l'utilisateur http://undersiege.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Hürlement (France)

Message par David Tyrannic Hammer le Mer 24 Mar - 0:17

rah,les philosophes ! Razz

_________________
satan you're my lady stitch me with your pitch for sin

avatar
David Tyrannic Hammer
Général de corps d'armée
Général de corps d'armée

Nombre de messages : 6886
Age : 48
Localisation : asgard d'aveyron
Date d'inscription : 31/05/2008


Race: Glameur
Arme préférée: Micro
Alcool préféré: hydromel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Hürlement (France)

Message par Norde le Mer 7 Avr - 17:37

Pour la choucroute, les baies de genièvres c'est vraiment ce qui fait la différence entre une bonne et une mauvaise choucroute !
avatar
Norde
1ère classe
1ère classe

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 21/10/2009


Race: Heavy Metalleux
Arme préférée:
Alcool préféré: Bière/Whisky/Pinard

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Interview] Hürlement (France)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum